top of page

Le mordillement chez le chiot

Tous les chiots mordillent, quelle que soit leur race/croisement. Et ce comportement est tout à fait normal (même s'il devient un peu ennuyeux lorsqu'ils le font sur nous ou sur des objets inappropriés).


Le chiot "goûte" la vie avec sa gueule : l'exploration orale est très présente chez le chiot en début de vie. Cette exploration est tout à fait normale et peut durer plus ou moins longtemps en fonction des chiots, des expériences qu'ils font et des enseignements qu'ils tirent de ce qu'ils expérimentent.


Je le dis souvent en clientèle, c'est une période dont on ne peut se soustraire. Mais, il ne tient qu'à nous en tant qu'humains d'aider notre chiot à comprendre ce qu'il peut et ne peut pas mordiller.

Les mordillements, outre la phase exploratoire, peuvent avoir différentes origines. Le chiot peut mordiller, entre autre, par frustration, excitation, agacement, fatigue, joie mais aussi parce que cela a été renforcé et parce que ça lui rapporte quelque chose. Quand le chiot fait ses dents, on observe généralement une augmentation de ce comportement dû à la douleur.



==> Voici quelques conseils quand on a un chiot à la maison : • Le mordillement ne passera pas tout seul : le temps seul n'effacera pas ce comportement (car bien souvent on le renforce involontairement par des attitudes inappropriées). • Punir ce comportement ne sert à rien : cela n'enseigne pas au chiot ce qu'on attend de lui et cela peut créer des problèmes relationnels. • Guider son chiot : cela nous place dans un rôle d'enseignant (rôle que l'on devrait avoir avec notre chien, qu'il soit jeune ou moins jeune ). Cela nous pousse dans un premier temps à déterminer ce qu'on attend de lui. Quand c'est clair dans le foyer, ça réduit le stress pour tous. • Créer un programme d'entraînement : renforcer les bons comportements de son chiot est le plus important. Au besoin, faites vous accompagner par un pro compétent qui saura vous créer un programme sur mesure. • Chercher l'origine des mordillements : permet de mieux comprendre pourquoi notre chiot communique comme ça et permet d'adapter le programme en fonction. Au besoin toujours, un pro compétent vous aidera à déterminer les émotions associées au mordillement. • Être patient.e : le chien apprend tout au long de sa vie. Les premiers mois sont intenses (autant d'un point de vue canin que d'un point de vue humain) et les apprentissages y sont nombreux. Il faut (se) laisser le temps. • Aménager son environnement : ranger ce qu'il ne faut pas mordiller et enrichir l'espace d'objets qui lui sont destinés. C'est beaucoup plus simple ainsi pour enseigner à votre chiot ce qui peut être machouillé. N'hésitez pas à vous faire accompagner les premiers mois de vie commune avec votre chiot. Cela vous permet, à tous les 2, d'acquérir les compétences nécessaires pour bien communiquer ensemble et avoir un début de cohabitation tranquillou :)

Kommentare


bottom of page