Les comportements du chien sont-ils gravés dans le marbre ?



La réponse est non.

Les comportements appris par lui-même (via les situations qu'il vit) ou via un apprentissage qu'on lui transmet, ne sont jamais gravés dans le marbre. (D'un côté, heureusement sinon cela voudrait dire que Scoubi gardera à vie ses comportements indésirables)


Un comportement que le chien produit a toujours une ou des raisons pour exister. Par exemple : il se frotte au mur car cela lui gratte le dos : s'il ne ressentait pas une démangeaison dans le dos, le comportement de se frotter contre le mur ne se produirait pas.

Et cela est valable quelque soit la nature de la raison (physiologique, émotionnelle, etc).


Cela veut aussi dire que, si le chien ne trouve plus de raison à un comportement (il faut comprendre : si cela ne lui rapporte plus ou rien), il peut donc diminuer progressivement la fréquence de ce comportement, voire l'inhiber pendant un laps de temps (indéfini). D'où l'intérêt de renforcer grandement et régulièrement les comportements (désirables) que vous souhaitez que votre chien garde dans son répertoire comportemental (on en avait déjà parlé, son fameux disque dur)


À l'inverse, si Scoubi produit des comportements (qui ont des raisons d'exister, selon lui) qui sont "indésirables", il est possible de les modifier (en travaillant sur les raisons). C'est certes un travail qui peut être long, mais qui permet au chien comme à l'humain d'avoir au quotidien plus serein.


C'est un vaste sujet dont je vous ai partagé que les grandes lignes, mais ce qu'il faut retenir c'est que le chien ne produit pas de comportements "sans raison" (oui même quand il veut pincer tata Simone qui amène le goûter). Déterminer la ou les raisons de chaque comportement nous permet de mieux comprendre l'individu, d'avoir des attitudes justes et respectueuses et de travailler efficacement avec lui

Francesca