L'éducation canine dépend de la race, de l'individu ou des comportements ?


Revenons d'abord sur ce qu'est l'éducation canine : éduquer c'est enseigner. On enseigne au chien ce qu'on attend de lui dans telle et telle situation afin que cela soit harmonieux et serein pour tous. Cela réduit le stress (d'une potentielle incompréhension dans une situation par exemple), cela apporte une relation avec le propriétaire plus forte et cela prépare aussi le chien à la vie dans notre société humaine. Éduquer c'est apprendre au chien à vivre sereinement avec nous.

Cela concerne tout notre quotidien avec lui (comment se comporter avec les invités, savoir se poser à la maison, accepter les trajets en voiture, apprécier la mise du harnais, etc)


• La race ou le croisement du chien nous renseigne sur des tendances comportementales (qu'il faut bien évidemment prendre en compte). Mais adapter l'éducation de son chien uniquement par rapport à cela nous fait passer à côté de beaucoup de choses et ne permet pas d'avoir une éducation adéquate.

Cela reviendrait à dire : "tous les Berger Australien s'éduquent comme cela et tous les Jack Russell d'une autre manière".

• Les comportements du chien nous renseignent sur ses émotions, ses associations, ses conditionnements. Si on regarde les comportements comme mécaniques (exemple sauter sur les gens) sans chercher la cause, l'émotion et l'apprentissage derrière (toutes les raisons qui l'amène à sauter sur les gens), on passe à côté de l'essentiel.

À regarder à travers un gruyère rapé, on ne voit pas grand chose.




L'éducation canine se fait avant tout par rapport à l'individu. Définition d'un individu : "Être vivant ou végétal, distinct et délimité" (Larousse)

En clair, c'est tout ce qui fait que l'individu Y est l'individu Y. Il est distinct des autres individus (et donc unique). • Cela regroupe : sa personnalité, son émotionnel, ses capacités, ses limites, ses préférences, ses expériences, ses besoins, son rythme, etc. • L'éducation canine repose donc selon moi avant tout sur l'individu. Sinon, on enferme les chiens dans des cases : "tous les Malinois doivent être éduqués comme ça" ou encore "si ton chien est agressif et mord il faut l'éduquer comme ça". En voyant la vie à travers des cases, forcément on loupe du paysage. Et bien évidemment, on prend en compte sa race, ses comportements (surtout les raisons) et son âge pour adapter d'autant plus.


Attention, cela ne veut pas dire qu'en fonction de la race, du comportement ou de l'individu, les méthodes d'éducation violentes ou non respectueuses sont justifiées ! Le renforcement positif est adapté à tous les chiens et est le seul garant d'un chien respecté et bien dans ses pattes (mais ça vous le savez bien ! )

Francesca