Le chien et la muselière

"Un chien muselé dans la rue : oh c'est forcément un chien méchant !"

Mettons nous à la place du propriétaire dont le chien est muselé et n'oublions pas que c'est souvent une situation redoutée et qui n'apparait pas par simple plaisir.

Mettons nous à la place du chien muselé et n'oublions pas qu'il reste un chien.

On va être honnête, c'est souvent mal vu par l'entourage du binôme (famille, voisin, voire même étrangers croisés dans la rue). Le chien muselé a souvent l'image d'un chien "méchant" (vive les aprioris vite fait!) et cela renvoie une image négative aux personnes qui l'entoure.

Alors oui, un chien qui porte une muselière a forcément pas le même look que s'il n'en portait pas. Pour autant, cela ne veut pas dire qu'il est méchant, dangereux ou vampire suceur de sang ! Un chien muselé l'est pour certaines raisons que le propriétaire, ou le professionnel qui collabore avec lui, juge nécessaire (et ce n'est clairement pas toujours parce qu'il a mordu avant !)

(Et là, on met de côté les chiens de catégorie dont le port de la muselière est obligatoire dans les lieux publics).

Il faut garder à l'esprit que la muselière reste un outil. Un outil qui permet au binôme qui l'utilise une aide dans l'éducation ou la rééducation. En aucun cas elle ne doit être utilisée comme solution à un comportement indésirable sans travail émotionnel et comportemental à côté. Sinon c'est un peu comme mettre un pansement sur une fracture (on est d'accord, ça ne sert à rien !), cela empêchera peut être le chien de produire le comportement indésirable en question mais cela ne l'aidera pas à ne plus avoir le besoin de produire le-dit comportement. Et pire, cela engendrera fort probablement d'autres comportements indésirables à côté associés à des états émotionnels négatifs voire anxieux (en clair, c'est dangereux!).

Pour le chien, ce n'est pas naturel de porter une muselière (bon, tout comme porter un harnais ou se laisser couper les griffes...), et cela nécessite impérativement une habituation au préalable. Le port de la muselière cela s'anticipe (on ne peut pas lui mettre sur le nez direct et lui imposer de la garder pendant X minutes ou X heures), et un protocole d'habituation est nécessaire. Le but étant bien évidemment de s'adapter à chaque chien (sa personnalité, ses limites, son rythme) afin que cela reste agréable pour lui. Une habituation bien faite rend le chien volontaire dans la mise de la muselière et cela est associé pour lui à quelque chose d'agréable (ou alors de tolérable). Et en aucun cas cela ne crée une fuite du chien ou un stress lorsqu'il la porte.

Vous l'aurez compris, la muselière est un outil comme un autre. Elle peut être une aide (momentanée ou régulière) mais ne doit en aucun cas se substituer à un travail comportemental en cas de comportement indésirable. Elle nécessite un protocole d'habituation et ne doit pas être imposée à votre ami canin. Et n'oublions pas, un chien muselé n'est pas "méchant" (car n'oublions pas qu'un chien "méchant" n'existe pas).

Si vous avez besoin de cet outil, faites vous aider par un professionnel en renforcement positif qui vous concoctera une recette 100% personnalisée.

Si vous voyez des chiens muselés dans votre entourage ou dans la rue, soyez tolérants, les aprioris ne sont jamais bons.

Un petit mot pour la fin, toutes les muselières ne se valent pas ! Si votre chien en a besoin, préférez une muselière de type Baskerville où votre chien peut haleter, boire et manger des bonbons ;)

Francesca

"Apprendre à comprendre son chien, la première étape vers l'harmonie"

Éducation canine à domicile à Hyères et dans le Var (83)

Lundi - Samedi : 9h-12h  14h-19h

(Possibilité d'adapter les horaires en fonction de vos disponibilités)

  • Facebook
  • Instagram

Francesca Nobile

Éducateur canin Comportementaliste

 

06 79 56 10 12

contact.7opoil@gmail.com

 

 

 

7 o'poil® est une marque déposée à L'INPI

SIRET : 818 840 365 00014